Sashamismaï

Cuisine, pâtisserie, astuces, photographie et surtout bonne humeur, on est pas bien ici...

Sashamismaï

Matlouh aux graines en étapes (et réflexion de maman au foyer)

Fantastique, j'ai le temps ! Je conduis les petits à l'école, petit ménage, un peu de paperasserie, je prépare un bon repas, je m'offre le luxe d'une séance de sport ultra complète, douche et MÊME massage anti-cellulite, je me pomponne puis vais faire 2 ou 3 courses, pourquoi pas les soldes: "vole vers ce blazer Sab, il est taillé pour toi !". Voilà 16h, c'est parti pour un bon petit goûter maison, puis on choisit ensemble le dîner. Hier, par exemple ils se sont décidé à l'unanimité pour un repas asiatique alors ce fut riz gluant, omelette roulée aux oignons frais et mes brochettes de poulet à la coréenne, un régal. Tableau idillyque, quand il n'y a pas trop de tracas, de la mère au foyer. Ce le fut pendant longtemps, et puis les enfants deviennent plus indépendant, on aimerait donc reprendre sa vraie activité (pas la vente de 3 gâteaux le dimanche ou la vente de quelques photos food à des agences peu scrupuleuses), mais on se heurte à un mur, que dis-je, the WALL à la Game of Throne et sa garde de nuit, en tête Jon Snow, qui te dit "I don't want it, Lela oukhty" Ou Si tu préfère un employé de pôle emploi qui te dit "ah désolé, mais non madame, les formations à Vaulx en Velin on les garde pour les niveaux bac max ou les non-diplômés, et pour les moins de 25ans"... Première fois que je me suis sentie veille, à 35ans... T'as beau lui expliquer que t'as fait une "pause" de 15ans pour élever tes 5 mouettes, que tes diplômes ne valent plus grand chose à moins de les étoffer de formations et de remises à niveau, que t'es motivée de fou avec de beaux projets qui ne demandent qu'un coup de pouce, ça lui fait une belle jambe au bon monsieur. Lui, il attend juste 12h pour sa pause déjeuner avec Martine avec qui il a de secrets espoirs... La banque, quant à elle et pour faire vite, elle a classé ton compte dans ses fichiers "circulez, c'est pas sur elle qu'on va se faire notre beurre".  Tes projets, ta vie c'est du vent pour eux. Comment expliquer à ces gens-là, entreprises, banques, pôle emploi... que je n'ai pas pris 15ans d'années sabatiques, que j'ai été productive, que ces années ont été dures, qu'elles m'ont appris patience, rigueur, sacrifice, et persévérance plus qu'aucun autre job. Mais non, pour eux j'ai fait une "pause" pour donner le biberon et je privilégierais toujours plus mes enfants, ça, oui c'est vrai mais pour moi c'est un gage de confiance le dévouement à sa famille. Comment faire confiance dans une entreprise à quelqu'un qui ne place pas le plus important au premier plan, moi je ne l'embaucherais pas. Voilà mon coup de gueule du jour et ressenti de comment on vous accueille quand vous avez privilégié la carrière de votre époux et préférez vous consacrer à 100% à vos enfants. Rien ou très peu de choses n'est prévu pour vous à moins d'être dans une grande précarité. Le retour à l'emploi (à votre emploi, j'entends bien car pour faire l'esclave payée à coup de lance-pierre, on vous sort le tapis rouge). On parle d'une société qui porte des valeurs féministes, mon œil, quand vous voulez être mère à 100%, la société vous le fera payer tôt ou tard, à moins de rester vivre au crochet de votre mari et peu importe s'il est votre bourreau ou le meilleur des hommes, on vous rend dépendante financièrement pour toujours (et probable que cette dépendance doit entraîner de nombreux dénis). Heureusement que je ne lâche jamais rien, comme le levain lol, un jour ça prendra et ça sera seulement grâce à moi inchaAllah. N'hésitez pas à me partager vos expériences de retour à l'emploi après une très longue pause, pitié faites moi rêver 😂 quant à celles qui viendront pester "ah mais fallait pas arrêter, t'as vu ce qu'il t'arrive" le désabonnement c'est en haut à gauche, merci au revoir. Sinon, j'ai eu le temps pour ce que je sais faire de mieux selon la société actuelle 😅, un bon matlouh, pain à la poêle façon maman🇩🇿 à laquelle j'ai ajouté quelques graines et utilisé une farine semi-complète. Il était parfait, voici ma recette avec mes meilleurs conseils ))

Matlouh aux graines en étapes (et réflexion de maman au foyer)

Pour 3 beaux pains

 

300g de farine (semi-complète de préférence)

200g de semoule fine

2 cuill. à café de levure sèche boulangère

1 cuill. à soupe de sel

1 cuill. à soupe de miel

1 cuill. à soupe de graine de lin brun 

1 cuill. à soupe de graine de sésame noir 

1 cuill. à soupe de sésame doré 

Eau tiède pour lier le tout

 

Etape 1

Déposer la farine, la semoule , la levure, le sel et le miel dans un saladier (en prenant soin de séparer le sel et la levure).

 

Etape 2

Pétrir le tout en ajoutant l’eau petit à petit. Le pétrissage doit durer 15min à la main tout en ajoutant l’eau cuillerée par cuillerée au fur et à mesure qu’elle est absorbée. (5 min au batteur en procédant de la même manière avec l’eau). On obtient enfin une pâte très souple et à la fois non collante ou très peu.

Ajouter les graines en fin de pétrissage. Pétrir à nouveau jusqu’à qu’elles soient réparties de manière homogène.

 

Etape 3

Déposer la pâte dans un saladier et la laisser lever 30min sous un film plastique pour ne pas que de croûte sèche ne se forme.

 

Etape 4

Former 4 pâtons, en faire 3 galettes sur un plan de travail semoulé. les déposer sur un linge et les recouvrir pour les laisser lever à nouveau 20min.

 

Etape 5

Déposer délicatement chaque galette sur une plaque chaude (poêle à fond épais de préférence), entre feu doux et moyen. Retourner toutes les 2 à 3 min. La matlouh ne doit pas noircir mais rougir. Ne pas oublier de faire dorer les côtés en fin de cuisson à l’aide d’un torchon. Quand une belle croûte dorée est formée sur les 2 faces, elle est cuite.

 

 

Astuce: Si vous avez du mal avec la manipulation de la galette pour la mettre dans la poêle, vous pouvez laisser lever les pâtons sur des assiettes farinées que vous retournerez dans la poêle.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article